Inauguration de l'œuvre "Différents mais Egaux"

Aujourd’hui, le dessin d’origine s’est transformé en une œuvre métallique de deux mètres de haut intitulée « Différents mais Egaux ». « Il s’agit d’une balance à l’équilibre sur laquelle sont posés deux objets différents, un cube et une sphère ; l’un est en verre, l’autre en métal. Ils sont différents mais égaux du fait de la balance à l’équilibre, qui est symbole d’égalité », décrit Bernard Weyl, membre de l’association. « C’est du cristal Lalique collé à l’intérieur d’un cube en verre extra-blanc, c’est-à-dire un verre qui n’a pas de reflets. Ce verre extra-blanc a été trempé dans une solution pour le durcir, il est donc cinq à six fois plus résistant qu’un verre classique », explique pour sa part Hervé Letellier, responsable montage à la société Lalique. « Tous les éléments ont ensuite été collés ensemble avec une colle spéciale qui se solidifie au soleil. »

« Au départ, l’association voulait créer un jardin des droits de l’homme à Bouxwiller. Puis, nous avons proposé à la municipalité d’installer la statue devant le Musée Judéo-Alsacien », indique Sandrine Issartel, membre de Regards d’Enfants.

 

« Nous avons été séduits par cette proposition. C’est une chance pour nous d’avoir pu bénéficier de ce projet. Il s’agit là d’une œuvre unique », poursuit Régine Hinderer, adjointe au maire de Bouxwiller. « L’implantation de la balance “Différents mais égaux“ à l’avant du Musée Judéo-Alsacien est 

parfaite » ajoute Brigitte Kahn. Rappelant que le Musée judéo-alsacien « retrace toute l’histoire du judaïsme en Alsace, et notamment durant la Seconde Guerre mondiale où justement tous les hommes n’étaient pas égaux ».

Retour sur l'inauguration du dimanche 6 octobre 2013.

Début octobre 2013 – et dans la suite de l’exposition Regards d’Enfants sur les Droits de l’Homme 

l’inauguration d’une œuvre d’art sur le parvis du Musée Judéo-Alsacien a attiré quelques 200 personnes.

 

Tomi Ungerer l’a imaginée. Lalique France et la ferronnerie Keiff d’Ingwiller l’ont réalisée. L'œuvre « Différents mais Egaux », une balance supportant une sphère métallique et un cube en verre et propriété de l’association Regards d’enfants, a été installée devant le Musée Judéo-Alsacien, grâce au don de feue Brigitte Kahn, à l'époque Présidente de Regards d'enfants et membre active de l'AMJAB.

À l’origine, un dessin de l’artiste alsacien Tomi Ungerer, offert à l’association Regards d’enfants dont il est le parrain.

 

« C’est un cadeau, un cadeau inespéré », relève Brigitte Kahn. Et la présidente de l’association strasbourgeoise Regards d’Enfants de se dire « ravie de cette réalisation, qui correspond parfaitement à notre association, qui œuvre dans les écoles pour sensibiliser les jeunes aux droits de l’homme et à la citoyenneté ».

Munie de ce dessin, Brigitte Kahn a sollicité la Maison Lalique ainsi que la ferronnerie Keiff d’Ingwiller en 2012. « Ils ont immédiatement accepté de se lancer gracieusement dans cette aventure. »