Exposition de 2012 : Regards d'Enfants sur les Droits des Hommes

L'idée était d'enseigner, d'informer et d'éduquer les jeunes aux droits de l'homme. Pour se les approprier, l'association "Regards d'Enfants" organise chaque année un concours qui s'adresse aux élèves européens de 7 ans à 17 ans. Ce sont ces concours qui se sont déroulés sur cinq années que l'association vient présenter au Musée judéo-alsacien.

 

Après "Dessine-moi les Droits de l'Homme", "Construis-moi les Droits de l'Homme", "Poétise-moi les Droits de l'Homme", "Photographie-moi les Droits de l'Homme", cette année le thème est : "Conte-moi les Droits de l'Homme".

 

 

L'exposition :

Apprendre les droits de l'Homme à des enfants, l'aventure peut effrayer. Car rien n'est plus difficile que de partager des valeurs que l'on voudrait universelles, mais qui sont très souvent foulées du pied. C'est ce pari que relève depuis sept ans l'association "Regards d'Enfants". Un pari qui porte ses fruits. Aujourd'hui les enfants devenus ambassadeurs et donc porteurs du message, continuent la transmission, au travers de cette exposition.

Ce sont ces témoignages donnés par des enfants des écoles que l'association "Regards d'Enfants" vous présentent dans cette exposition.

 

Le mot du Maire :

 

Notre ville de Bouxwiller a le plaisir d'accueillir l'exposition Regards d'Enfants sur les Droits de l'Homme dans les locaux au Musée judéo-alsacien.

 

Nous avons souhaité proposer aux enfants et aux adultes de notre commune, aussi bien dans le cadre scolaire que familial, les réalisations des Jeunesè Européens, nommés Ambassadeurs des Droits de l'Homme

 

Le but de cet événement est de permettre la sensibilisation et la réflexion sur des sujets tels que les Droits de l'Homme, la citoyenneté, le Respect et l'Ecoute de l'autre, quel que soit son origine et sa culture.
Quel beau symbole cette exposition dans ce musée unique qui retrace l'histoire des juifs du moyen-âge à nos jours.


Ce musée est géré par l'Association des Amis du Musée judéo-alsacien et porté par son infatigable président, qui sait captiver son auditoire et transmettre sa passion et son savoir.

Danielle Buchi
Maire de Bouxwiller

Le mot de Gilbert Weil :

Le Rabbi Meir de Rothenburg (1215–1293), l'un des plus éminents "décisionnaires" juifs du moyen âge, a passé – hélas – de longues années en Alsace. Aussi le Musée Judéo-Alsacien lui a-t-il réservé une place sur ses cimaises.


Très en avance sur son temps, il a proclamé que, "tout pouvoir ayant sa source dans les individus constituant la collectivité", les communautés juives devaient être administrées par des membres élus à la majorité, riches ou pauvres, tous égaux….


Ce n'est pas tout ! Pour lui, l'assemblée souveraine ne disposait pas de pouvoirs illimités. Elle ne pouvait empiéter sur "les droits imprescriptibles" de chaque individu. Comme la liberté de penser - même si elle s'écartait des croyances proclamées par le judaïsme -, la liberté de parole, celle du choix​ par les parents de l'éducation de leurs enfants, etc. Il déniait aussi à la collectivité le droit de se mêler de la vie de chacun, dans son foyer… Bref, le Rabbi Meir venait de fonder le principe des "Droits de l'Homme" !


Mal lui en prit, l'Empereur Rodolphe 1er de Habsbourg, informé, comprit vite le danger, pour son régime, de ces idées nouvelles. Le Rabbi, arrêté en Italie alors qu'il tentait de fuir vers la Terre Sainte, passa le reste de sa vie en prison, dans le fort de Ensisheim, près de Colmar…


Bien plus tard, Fustel de Coulanges, bien connu des Strasbourgeois, chercha à faire triompher ces idées, contre les abus autoritaires des Etats.


Des enfants, même très jeunes, peuvent comprendre les principes du Rabbi. Notre Musée donne l'occasion de les faire réfléchir, d'en parler - pour en faire de futurs citoyens responsables, respectueux des droits sacrés de tout être humain. Aussi avons-nous accueilli avec joie l'exposition qui vous est proposée : elle utilise la créativité de l'enfant ou de l'adolescent pour enraciner le même message.

Gilbert Weil
Président de l'AMJAB et Concepteur du musée