• Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle

LES LANGUES DE LA BIBLE ET DU CORAN

 

De l’Homo sapiens à l’alphabet grec
En illustrant ses propos avec des documents, Pierre Frath a présenté une très intéressante analyse des outils de communication en usage chez les Homo sapiens jusqu’à l’alphabet grec dans lequel a été rédigé le nouveau testament de la Bible.

Du préhistorique récent (Paléolithique) où on trouve la trace de nombreuses langues, à la naissance des premiers
signes de l’écriture cunéiforme, des pictogrammes des logogrammes et des phonogrammes constituaient alors
les premiers moyens de communication écrite qui ont évolué vers les hiéroglyphes des Égyptiens déchiffrés par
Champolion.

D’après les Hébreux et le Tanakh on apprend l’histoire de tous ces peuples comme les Babyloniens, les Assyriens et la diaspora juive décrites dans la Torah.

La bible des Septante-une traduction du Tanakh à la demande de la diaspora juive - est donc devenue l’Ancien testament.


La culture grecque jouissant d’un grand prestige c’est dans cette langue que fut rédigé le Nouveau testament dont les bien connues épîtres de l’apôtre Paul.


À la fin de son exposé, il a fait une description détaillée de l’arabe, la langue du Coran en expliquant la naissance de la culture musulmane en Arabie ainsi que l’histoire du prophète Mahomet et du rôle de la Mecque.


Dans sa conclusion, il fait remarquer au public que « Les trois religions du Livre son fortement ancrées dans la
culture de l’époque par l’histoire, par l’écriture et par la notion du monothéisme. Du fait de leur apparition et de
leur remarquable maintien à travers les siècles, il conviendrait d’en faire une lecture contextualisée adaptée au
monde moderne. »


Une discussion débat et d’intéressants échanges sur des faits d’actualité, leurs origines ont clos la conférence.
Extrait DNA du 8 septembre 2016