Le "yad"

Pour lire la Torah, on se sert du ‘’yad’’, qui veut dire main, on va suivre les caractères sacrés avec cette petite main, qui est en argent pour les communautés les plus riches, en étain argenté, et la plupart du temps pour nos pauvres communautés  paysannes, elle était en bois. C’est celui là qui est le plus précieux, car il en reste peu, soit qu’ils ont été brulés, soit dévorés par les vers à bois.

 

DSCN0383.JPG